lundi , 20 août 2018
Accueil / ACTU / Seine-Saint-Denis (93) : Trafic de chiens !!! dans la ville de (Villepinte) les chiots se vendaient 720 € la paire

Seine-Saint-Denis (93) : Trafic de chiens !!! dans la ville de (Villepinte) les chiots se vendaient 720 € la paire

Leur propriétaire a été interpellé pour travail dissimulé. Six chiots ont été saisis et confiés à une association de défense des animaux.

Des beiges, des blancs et noirs, ou des tout blancs… Six jeunes chiots, à première vue issus de croisement, ont été saisis par la police, ce mardi à Villepinte, dans un pavillon. Leur propriétaire, âgé d’une vingtaine d’années, a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à vendre deux de ce chiots, à 720 € la paire.

Il a été placé en garde à vue pour travail dissimulé, du fait de la non-déclaration de ce commerce. L’enquête devra déterminer l’envergure de cette activité nullement déclarée.

L’adresse avait été signalée par un acheteur qui trouvait douteuses les conditions de garde des animaux, regroupés à l’extérieur du pavillon.

Les chiens se vendaient sur le Bon coin. La police a attendu la transaction suivante pour passer à l’action. Les chiots ont été confiés à l’association Stéphane Lamart. L’association récupère chaque année une centaine de chiens et autant de chats, saisis suite à des signalements pour mauvais traitements. Ils sont ensuite envoyés en refuge en Normandie et proposés à l’adoption.

Le Bon coin n’a pas l’intention de supprimer la rubrique animalière

Un vétérinaire missionné par l’association a noté qu’ils « avaient les oreilles sales, le poil terne et étaient légèrement déshydratés ». «Et ils n’étaient pas tatoués, or on n’a pas le droit de vendre un animal non identifié, et souvent sur internet, des vendeurs donnent de fausses identifications ».

Depuis le 1er janvier 2016, tout vendeur de chiot ou de chaton qui poste une annonce en ligne, doit s’immatriculer au registre du commerce et obtenir un numéro Siren (Système d’identification du répertoire des entreprises) auprès de la Chambre d’agriculture. En cas de manquement, il s’expose à des amendes (750 à 7500 € selon les cas) et le site hébergeur devra retirer l’annonce. Depuis cette loi, les ventes sur internet auraient baissé de 30 %.

«Je demande au PDG du Bon coin se suspendre la rubrique animaux ! » renchérit le responsable associatif.

Le Bon Coin n’a pas l’intention de supprimer la rubrique animalière : « Nous nous conformons exactement à la loi. Nous sommes un site français qui applique la loi française, ce qui n’est pas le cas d’autres sites. »

43 furets ont été saisis par ailleurs la semaine dernière à Clichy-sous-Bois dans un logement. Leur propriétaire est soupçonné d’en avoir fait commerce, à raison de 500 € le lot composé par la mère et sa portée. L’enquête se poursuit, elle est menée par la direction départementale de la protection des populations, qui regroupe les services vétérinaires et la répression des fraudes.



Écrit par Helene

wavatar
Par amour des animaux, pour les animaux.

Regardez également

Comment prendre la température de son chat ?

Comment savoir si votre chat a de la fièvre ? Son attitude est différente, il …