lundi , 20 novembre 2017
Accueil / ACTU / Orléans : Un chat abandonné dans un appartement pendant trois semaines !!! les voisins sont indignés

Orléans : Un chat abandonné dans un appartement pendant trois semaines !!! les voisins sont indignés

La police municipale a été alertée afin de libérer le chat prisonnier. La propriétaire n’a pas été verbalisée. Explications.

En entendant le chat de sa voisine miauler toute la journée, Jessica comprend rapidement qu’il est seul, dans son appartement de la rue des Murlins. Depuis trois semaines. « Il miaulait comme un enfant… On entendait bien que ce n’était pas normal », indique la jeune femme, émue.

Jessica comprend rapidement que personne ne vient nourrir le chat. Elle constate, via la fenêtre de sa cuisine, que le chat est en détresse, délaissée par sa maîtresse, partie. « J’ai d’abord contacté 30 millions d’amis ». Conseil lui est donné de mettre un mot sur la porte, pour voir si quelqu’un passe à l’appartement. En vain.




Elle a ensuite contacté son bailleur, Les Résidences de l’Orléanais, pour tenter de joindre la propriétaire du chat. « On m’a dit que le gardien était en vacances. J’ai donc contacté Actions-animal, une association locale (de défense des animaux), pour faire pression sur la Police municipale ». Des agents de constatation sont venus sur place et ont joint la propriétaire du chat pour lui demander de venir s’occuper de l’animal. « Quand elle est arrivée (le mot était toujours sur la porte, ndlr), elle a assuré aux policiers qu’elle passait tous les jours pour nourrir son chat. Elle l’a emporté et est repartie. Depuis, elle ne semble plus habiter l’appartement », selon la voisine.

Ce cas n’est pas isolé, selon Isabelle Plotu, la présidente d’Actions-animal, qui vient en aide aux animaux en détresse.

Une procédure de maltraitance peut être ouverte

 Si la loi reconnaît depuis février 2015 que les animaux sont « des êtres vivants doués de sensibilité », Isabelle Plotu estime « qu’il n’y a rien de fait pour aider les démarches au quotidien. On est démuni quand il s’agit du sauvetage d’animaux ». A croire les Résidences de l’Orléanais, heureusement, « ce n’est pas fréquent. Ça n’arrive même jamais ».

Pour réclamer l’aide des autorités compétentes, comme les pompiers, les conditions sont précises : l’animal doit générer un trouble sur la voie publique ou être dangereux.

Concernant la Police municipale, des agents de constatation peuvent se déplacer pour un fait notable, quand ils sont prévenus par des associations ou des particuliers. Une procédure peut alors être ouverte pour maltraitance à la suite de cette constatation.

Dans le cas du chat abandonné rue des Murlins, la police n’était pas autorisée à défoncer la porte. « Cette action doit être réalisée en présence de la police judiciaire, ainsi que de la SPA, et si l’animal doit être retiré de son foyer », poursuit la présidente de l’association.

Malgré les campagnes poignantes de lutte contre l’abandon d’animaux, Isabelle Plotu estime que « toute une éducation est à refaire, en particulier dans le Loiret ».



Écrit par Helene

wavatar

Par amour des animaux, pour les animaux.

Regardez également

Prévenir l’asthme chez l’enfant !!! en adoptant un chat

Vous pouvez désormais essayer de prévenir l’asthme chez votre enfant. Il suffit d’adopter un animal …