mardi , 23 janvier 2018
Accueil / ACTU / Larko le chien malinois brûlé par son maître à Lehaucourt (02) !!! le web se mobilise pour lui

Larko le chien malinois brûlé par son maître à Lehaucourt (02) !!! le web se mobilise pour lui

Une pétition est lancée pour réclamer justice pour ce berger malinois dont le maître, un Saint-Quentinois, a brûlé le cadavre dans un champ. Elle réclame aussi la saisie de ses autres chiens.

Un agriculteur découvre le 17 octobre 2017 dans son champ à Lehaucourt le corps d’un chien calciné. Le maire Raymond Froment, avait fait savoir qu’aucun propriétaire de chien ne s’était manifesté suite à la disparition d’un animal.

Les gendarmes avaient ouvert une enquête suite à la découverte du corps et ont plusieurs fois entendu le propriétaire du chien identifié. Il a fini par reconnaître les faits.

Le propriétaire est aujourd’hui poursuivi pour avoir jeté le cadavre dans la nature, mais également pour placement d’un animal domestique dans un habitat pouvant être cause de souffrances. Il est convoqué devant le tribunal le 30 janvier 2018.

 

Il s’appelait Larko. Le 17 octobre, il est retrouvé brûlé dans un champ de Lehaucourt. À cette époque, il n’est encore que « le chien calciné ». Son identification par les vétérinaires a été difficile, même pour connaître sa race.

Larko était en fait un berger malinois. Et son propriétaire a été retrouvé grâce à la puce électronique qu’avait l’animal. Ce Saint-Quentinois a fini aussi par avouer : oui, il avait brûlé son chien, mort. «  L’état de combustion était trop avancé. Il était impossible pour les vétérinaires de réaliser un prélèvement.  », avait constaté de son côté le Parquet, comme nous l’évoquions dans notre édition du samedi 4 novembre.



Le propriétaire de Larko est en effet poursuivi, non pas pour cruauté envers un animal, mais pour avoir jeté son cadavre dans la nature ainsi que pour « placement d’un animal domestique dans un habitat pouvant être cause de souffrances  ». En somme, les conditions de vie de Larko n’étaient pas bonnes.

30 millions d’amis partie civile

L’association 30 millions d’amis s’est déjà portée partie civile. Et des habitants locaux se mobilisent pour réclamer « justice pour Larko ». Une pétition circule actuellement sur les réseaux sociaux. Les signataires (4 194 à l’heure où nous écrivons ses lignes) réclament aussi «  la saisie immédiate de l’ensemble des animaux du propriétaire de Larko ainsi que la requalification en acte de cruauté  ». Pour eux, faute d’autopsie, les affirmations du propriétaire concernant la mort de Larko «  ne peuvent être acceptées… Il s’agit d’un acte cruel et intolérable qu’il ne faut surtout pas minimiser.  »

Larko vivait dans une cave et son propriétaire aurait même souhaité le vendre en juin dernier pour la somme de 250 euros via les réseaux sociaux et le groupe Brocante saint-quentinoise.

Le groupe à l’origine de la pétition dénonce ce business de chiens que réaliserait le propriétaire de Larko. «  Personne ne l’invente, l’homme le revendiquait dans son profil Facebook en mettant des annonces de vente et en montrant des photos et vidéos de ses chiens. Ils étaient tous maigres et en plus attachés très court dans des conditions de vie inadmissibles. » Ils ne cachent pas n’avoir aucun égard envers le propriétaire de Larko et lui demandent de donner tous ses chiens. Un rassemblement est prévu pour venir en nombre le 30 janvier au tribunal pour «  représenter Larko. On ne te connaissait pas mais sache que nous sommes dévastés et que nous ne lâcherons rien pour toi.  »

Nous avons contacté le propriétaire de Larko mais n’avons obtenu aucune réponse.

“Il a un élevage clandestin de bergers malinois”

L’histoire de Larko a particulièrement touché ce jeune couple. « Si nous avions fait plus de bruit, malgré notre signalement à la SPA, peut-être que cela aurait pu être évité », déclare cette Saint-Quentinoise. Son compagnon a acheté un berger malinois au propriétaire du chien Larko, il y a quelques mois. « C’était le 12 mai », précise-t-il en montrant son talon de chèque. Un paiement de deux cents euros pour l’achat d’un berger malinois de cinq mois. Il faut dire que le propriétaire de Larko n’est pas à sa première annonce déposée sur les réseaux sociaux pour vendre des chiens. Même Larko a eu droit à la sienne sur la page Facebook Brocante saint-quentinoise. C’était en juin. Son prix de vente est passé de 300 à 250 euros et il demande des « gens de confiance s’y connaissant dans la race… Une cour sera exigée » De quoi faire sourire ce jeune couple. « Il fait vivre ses chiens attachés avec une chaîne et dans une cave », assure-t-il. C’est d’ailleurs la description du corps du chien calciné, attaché qui leur a mis la puce à l’oreille. Et puis, le lieu. « Je suis parti chercher mon chien à Origny-Sainte-Benoîte. Il m’a baratiné en disant qu’il était chez un copain. Vous aviez 15 à 16 chiens étriqués dans une cage. Même des chiots. C’était horrible », poursuit le jeune homme dont l’objectif est de passer maître-chien. « Le chien que je lui ai acheté, je voulais en faire mon binôme de travail. Mais cela ne s’est pas passé comme ça. » Deux mois après, l’animal va devenir agressif et mordre sa belle-sœur. Le chien est piqué. Le vétérinaire leur confirme la consanguinité de l’animal. « Oui, je lui en veux. Il n’élève pas ses chiens à l’obéissance mais à l’attaque. Il a un élevage clandestin de bergers malinois. Qu’on les lui enlève. » Lui-même a tenté d’en sauver un, malgré son oreille coupée en deux. « Je le soupçonne de faire des combats de chiens. » Désormais, c’est un autre combat auquel il doit faire face : celui de la justice.

Écrit par Petnews

wavatar
La rédaction de Pet News....

Regardez également

Narbonne : Un chien abandonné dans une cour au milieu de ses excréments

C’est une association d’enquêteurs, spécialisés dans la maltraitance des animaux, qui ont donné l’alerte.. Les …

Un commentaire

  1. Il faut impérativement requalifié les fais en CRUAUTÉ envers animal et donné une importance capitale de lui enlever les autres chiens il ont vas de leurs vie et survie et surtout qu’il payé avec de la prison ferme et une interdiction à vie de détenir un animal et que un fichier national soit créé ou tous ces gens qui ont été reconnue coupable de CRUAUTÉ envers animaux y figure afin que tous les refuges possèdent ce fichier rip larko