lundi , 25 septembre 2017
Accueil / AUTRES ANIMAUX / Labenne (40) : (Honteux) une centaine de macaques d’un parc animalier vont être euthanasiée

Labenne (40) : (Honteux) une centaine de macaques d’un parc animalier vont être euthanasiée

La préfecture des Landes, qui a ordonné la décision d’euthanasier, ce vendredi, les animaux de la Pinède des singes, a annoncé qu’elle ne communiquera qu’une fois l’opération terminée

Une centaine de macaques de la Pinède des singes, à Labenne, vont être euthanasiée, ce vendredi. Impossible de savoir le nombre exact : lorsqu’en avril 2016, le parc animalier avait été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Dax (et lors de la suspension d’activité par arrêté préfectoral deux mois plus tôt), il y avait 156 macaques de Java sur site, mais il avait été question, via la fondation Bardot, d’en placer quelques-uns.

Pendant plus d’un an, ce sont les propriétaires voisins du zoo de Labenne, qui ont pris en charge les primates. Ces derniers n’étaient cependant pas visibles du grand public.

Selon toute vraisemblance, si la préfecture des Landes a ordonné la décision d’euthanasier tous ces singes, c’est sans nul doute pour éviter un grave incident sanitaire. Le dossier est suivi de près par la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, qui était destinataire des nombreux rapports déjà émis depuis 2011 suites aux inspections survenues sur site. Jeudi, aucune information n’a filtré.

La seule chose que la préfecture des Landes a consenti à dire, c’est qu’elle ne communiquerait qu’une fois l’opération terminée, celle-ci nécessitant une intervention des vétérinaires dans le calme.

Comportements agressifs et équipement inadapté

Pour mémoire, depuis 2011, après avoir vu la population de singes tripler en quelques années, la Pinède des singes, attraction touristique convoitée de la Côte sud des Landes où l’on pouvait se balader entre les pins en observant les Macaques, faisait l’objet d’inspections suite à des divagations signalées, des évasions et la morsure d’une visiteuse qui avait porté plainte. L’équipement, inadapté selon les autorités, avait été pointé du doigt. Il aurait pu être à l’origine de comportements agressifs chez les animaux, les conditions climatiques de Labenne ne correspondant pas aux 16 degrés minimums nécessaires au bien-être de l’espèce. Le souci de protection des personnes et le bien-être animal avaient motivé l’arrêté de suspension d’activité de janvier 2016.



 

Écrit par Helene

wavatar
Par amour des animaux, pour les animaux.

Regardez également

Ce bébé tombe nez à nez avec un jeune Faon !!! la suite est adorable ! (vidéo)

Voir un faon seul loin de sa mère est très rare, et d’autant plus le …