mercredi , 23 mai 2018
Accueil / ACTU / Centre-Val de Loire (Léves). Trois bouledogues américains attaquent deux promeneurs et un chien

Centre-Val de Loire (Léves). Trois bouledogues américains attaquent deux promeneurs et un chien

Le propriétaire de trois bouledogues américains a été placé en garde à vue après que ses chiens ont grièvement blessé deux personnes et un petit chien.

Trois bouledogues américains ont été emmenés à la fourrière, mardi 13 mars 2018, après avoir agressé deux adultes et un petit chien, près de l’étang de Lèves, rue de Josaphat.

Une femme de 54 ans se promenait avec son croisé chihuahua vers 13 heures, quand elle a vu débouler les trois bouledogues. Ils s’étaient échappés de leur enclos situé à environ 150 mètres de là.

Repoussés avec une fourche

La promeneuse a instinctivement saisi son chien et l’a blotti contre sa poitrine. Mais les trois bouledogues de couleur blanche et fauve, l’ont mordue à plusieurs reprises à l’avant-bras, aux fesses et aux cuisses.

Un autre promeneur, âgé de 62 ans, s’est interposé avec un bâton pour repousser les molosses pesant plus de 50 kg. Mais il a été à son tour attaqué à l’avant-bras droit, aux genoux et aux fesses.

Une troisième personne a enfin pu repousser les trois bouledogues en s’aidant d’une fourche. Les deux adultes et le petit chien blessés se sont réfugiés dans une camionnette en attendant les pompiers. La gravité des blessures a nécessité leur hospitalisation.

23 points de suture

L’homme a notamment dû subir vingt-trois points de suture sur l’avant-bras. Pendant ce temps, le maire de Lèves, Rémi Martial, a pris un arrêté pour saisir les animaux et les placer à la fourrière en attendant une décision finale qui peut aller jusqu’à l’euthanasie.

D’autant que ces chiens auraient déjà été pris en divagation en 2015 et mordu d’autres personnes en 2016.

Le groupe d’appui judiciaire (GAJ) de la police de Chartres a interpellé le propriétaire des bouledogues mercredi 14 mars. Il est resté en garde à vue plusieurs heures, puis laissé libre en attendant la suite de l’enquête.

Pas assimilé aux chiens dangereux pour la loi

Le bouledogue américain n’est pas de pure race, il est un “descendant” du bouledogue anglais importé par les Britanniques aux États-Unis. Malgré sa morphologie massive et musculeuse, sa mâchoire carrée, il ne fait pas partie des chiens considérés comme dangereux, et soumis déclaration. Jusqu’à trois ans de prison et 30.000 € Les bouledogues américains peuvent avoir l’aspect d’un pit-bull, pour autant ils peuvent être promenés en laisse, sans muselière. Pour autant, la divagation d’un animal sur le domaine public reste interdite. Et son propriétaire est pénalement responsable des dégâts qu’il peut commettre. Les blessures provoquées par l’agression d’un chien sont passibles de deux ans de prison et 30.000 € d’amende, voire trois ans et 45.000 € si le chien n’est pas vacciné contre la rage.

Écrit par Helene

wavatar
Par amour des animaux, pour les animaux.

Regardez également

Reims : Une femme condamnée pour avoir laissé mourir son chien

La propriétaire d’une chienne a été condamnée à trois mois de prison avec sursis par …